25 octobre 2016

Publiée cet été, une étude réalisée conjointement par l’Adie et KPMG prouve que le microcrédit génère très rapidement des bénéfices significatifs pour la collectivité.

Lorsqu’un euro est investi dans le programme d’aide, elle en récupère 2,38, soit plus du double, au bout de deux ans.

Nous avons fait le même exercice ! Nous menons une mesure d’impact social construite sur le projet LE PLASTIQUE FRANÇAIS avec l’accompagnement de l’agence ELLYX. L’objectif est d’avoir une approche coûts/bénéfices et une démarche qualitative menées de front pour illustrer au mieux les impacts attendus.

D’un côté nous cherchons à évaluer le retour sur investissement pour la puissance publique : pour 1€ investi par la puissance publique, l’activité LE PLASTIQUE FRANÇAIS génère un retour financier sur le territoire de 1,65€ sous formes de recettes sociales et fiscales ou de réductions de dépenses.

Puis pour nos clients, nous cherchons à étudier sur le long terme dans quelle mesure la mise en place de l’offre de service LE PLASTIQUE FRANÇAIS entraîne une modification des comportements des différentes parties prenantes : salariés, employeurs, financeurs, investisseurs, industriels, plasturgistes.

Pour en savoir plus, c’est par là !